DEUX DAMES AU VOLANT

Le cirque à deux dames est foisonnant : c’est piloter, prendre des risques ensemble, c’est se mettre d’accord ou pas, frôler l’accident, la vive allure, c’est mettre ses cheveux au vent à la fenêtre du camion, aller dans deux directions opposées, se tirer la bourre, la mort au tournant, se compléter du mieux qu’on peut, c’est jouer à être ce que l’on est, c’est Thelma et Louise en cavale sur la route...

 

Deux dames au volant, c’est tout simplement nous, Marion Coulomb et Emmanuelle Durand. Nous avons choisi ce nom car il nous représente, en tant que femmes et en tant qu’artistes qui pilotent leur projet quasiment de A à Z. 

Nous avons commencé à travailler ensemble dès 2015 lors de notre formation professionnelle en école de cirque et avons fondé la compagnie Deux dames au volant en 2017.

 

La Basse Cour

Nous sommes membre de La Basse Cour, collectif circacien basé à Nîmes qui s’inscrit dans la démarche du nouveau cirque, alliant les différentes disciplines du cirque traditionnel à d’autres arts du spectacle vivant. 

UNIVERS ARTISTIQUE

La compagnie Deux dames au volant puise sa nécessité de créer dans la volonté de partager un voyage sensible. Ses créations s’ancrent dans la fusion d’une poétique visuelle et physique des corps dans l’espace et de la force des mots intimes qui racontent les choses qui nous bousculent. 

 

Nos spectacles s’invitent dans des espaces non dédiés grâce à des structures autoportées auxquelles nous donnons vie, et qui donnent vie aux lieux où nous les installons. Elles sont des composantes de notre langage circacien. Elles offrent des paysages que nous explorons et des situations physiques qui mettent en abîme la fragilité parfois, ou encore la colère des corps. Elles dessinent les terrains de jeux de notre recherche aérienne. 

 

Nous explorons des chemins et des postures qui nous sont propres, qui nous racontent en tant que femmes de cirque. Notre univers chemine entre la poésie et l’humour décalé.

HISTORIQUE

    Notre rencontre a lieu en 2015 lors de notre formation à l’école de cirque du Salto à Alès.

Nous concrétisons nos premières collaborations avec des numéros de tissu aérien en duo, tout d’abord très visuels en jouant avec des effets de miroirs et de symétrie, posant ainsi les bases d’une recherche artistique originale.

En 2017 nous nous orientons vers un registre différent. Cette fois ci nous amenons le comique de situation dans un univers poétique et mettons à rude épreuve nos talents de musiciennes aériennes, tout en poursuivant la recherche technique au tissu.

Sur cette base, nous créons une forme de 30 minutes pour la rue et donnons une vingtaine de représentations l’été 2017. Pour la première fois nous nous amusons à faire participer le public, et n’hésitons pas à le solliciter pour monter le portique et intégrer cet aspect dans le spectacle.

 

En 2018, nous donnons sa forme finale à notre spectacle «Entre biceps et paillettes», en intégrant les éléments qui nous tiennent à cœur: la participation du public, les images poétiques et l’univers comique.

 

De juin 2018 à septembre 2021, nous avons déjà donné 95 représentations de « Entre biceps et paillettes » .